Mes recettes du mois

Vous ne savez pas quoi cuisiner pour le repas de dimanche ? Vous avez envie de nouveauté ? Ou encore de vous accorder un plaisir culinaire (et vous avez bien raison !) ?

Voici ma sélection de recettes du mois. Elles sont le résultat de mes inspirations, créations et expériences du moment… Des recettes de saison, rapides à réaliser et équilibrées ! Et parce qu’il est important de savoir ce que l’on mange et comment le manger, je vous offre quelques petits conseils en fin de recette.

Pizza base chou-fleur

Une pâte à pizza sans gluten très simple à réaliser à base de chou-fleur !

Ingrédients pour la pâte d’une belle pizza : 500g de bouquets de chou-fleur, 1 œuf, sel, poivre, herbes de Provence ou épices de votre choix (curry par exemple)

Garniture selon vos envies et la saison : sauce tomate, pesto, roquette, olives, champignons, anchois, légumes de saison, oignons, pistaches, graines (courge, tournesol, sésame, pignons…), jambon cru, aromates frais et graines germées en fin de cuisson, huile d’olive…

Dans un mixeur, mixez finement les bouquets de chou-fleur lavés et séchés.

Vous obtenez une semoule fine. Placez la semoule dans un torchon et essorez le surplus d’eau.

Replacez la semoule essorée dans le mixeur. Ajoutez un œuf entier, les herbes/épices, un peu de sel et de poivre. Mixez le tout. Etalez la pâte obtenue sur une plaque allant au four sur laquelle vous aurez déposé une feuille de papier sulfurisé.

Faites cuire la pâte à blanc 20 minutes à 180°C. Sortez la plaque du four pour y déposer la garniture de votre choix. Faites cuire à nouveau 10 à 15 minutes selon la garniture choisie.

Le plus santé : une recette légère sans gluten très rapide à préparer. Le goût du chou-fleur reste discret, ce qui permet d’apprécier les saveurs des autres ingrédients choisis.

Autre recette simple à réaliser : avec la semoule de chou-fleur obtenue, réalisez un taboulé de chou-fleur ! Ajoutez 4 cuillères à soupe d’huile d’olive et le jus d’un demi-citron à votre semoule et agrémentez-la des légumes et aromates de saison à la façon d’un taboulé.

Dessert chocolat orange

3 ingrédients suffisent pour un dessert réalisé en un temps record et surtout savoureux pour ces journées hivernales !

Ingrédients : 200g de chocolat noir (+70%), 200g de poudre d’amandes, 2 oranges bio, éventuellement 1 cuillère à soupe d’huile de coco ou autre huile

Faites fondre le chocolat avec la matière grasse dans une casserole. Ajoutez le jus des 2 oranges pressées et le zeste d’une orange directement dans la casserole. Mélangez bien jusqu’à obtenir une consistance fluide. Ajoutez la poudre d’amandes.

Disposez la pâte dans un moule à cake de petite dimension ou un petit plat à gratin. Laissez refroidir puis placez au réfrigérateur quelques heures.

Vous pouvez ensuite découper des morceaux comme un gâteau pour le servir.

Le plus santé : pas de sucre ajouté si ce n’est le sucre présent dans les oranges et le chocolat, pas de gluten, pas de produits laitiers.

Le conseil dégustation : laissez-vous surprendre par la texture fondante et légèrement granuleuse à la fois et l’agréable mariage du chocolat et de l’orange.

Le bouillon du repos digestif

Bouillon parfait pour le soir après un repas chargé ou dans le cadre d’une détox, lorsque vous sentez le besoin de mettre au repos votre système digestif pour mieux le régénérer…

4 personnes : 1 gros poireau (blanc et vert), 4/5 feuilles de chou vert ou quelques bouquets de brocolis, 2 branches de céleri (tiges + feuilles), quelques brins de thym, quelques brins de romarin, 1/2 bouquet de persil, 1 gousse d’ail, 2 clous de girofle, 1 pincée de sel gris non raffiné.

Lavez les légumes et coupez les en morceaux. Placez tous les ingrédients dans une casserole. Couvrez d’eau salée et portez à ébullition. Laissez mijoter à couvert une quinzaine de minutes en baissant le feu. Récupérez le bouillon pour le boire.

Le plus santé : ses constituants riches en minéraux alcalins (potassium et calcium) et en soufre (poireau, chou, ail) en font un allié reminéralisant et détox, parfait pour accompagner la période d’après-fêtes ou une journée détox par exemple. C’est un bouillon réchauffant par temps froid et stimulant (clou de girofle, ail, romarin, thym).

Le conseil dégustation : si l’estomac vous en dit, râpez un soupçon de gingembre en fin de cuisson pour apporter une petite saveur piquante à votre bouillon. Appréciez la chaleur du bouillon qui se diffuse dans vos mains, votre bouche, votre œsophage. Quelques heures plus tard, vous pourrez peut-être accueillir une agréable sensation de bien-être digestif.

Le bol végétarien qui nous fait du bien

Le base du bol végétarien est très simple et adaptable à volonté. Il s’agit de présenter dans un bol, une céréale (riz, quinoa, boulghour, sarrasin par exemple), une protéine végétale (houmous, lentilles, fèves, tofu ou tempeh…), des légumes crus et des légumes cuits dorés au four aux épices, le tout agrémenté d’une petite sauce au choix. 

Pour 6 personnes : 360g de quinoa (60g / personne), 7 carottes, 1 paquet de pousses d’épinards ou autres jeunes pousses, 1 pot de houmous (voir recette ci-dessous), 2 avocats, 2 belles poignées de graines germées, 1 échalote, huile d’olive, huile de noix, quelques brins de persil, curry, graines de courge, moutarde, vinaigre de cidre

Lavez les jeunes pousses et égouttez-les. Lavez, coupez les carottes en bâtonnets. Disposez-les sur une plaque allant au four sur laquelle vous aurez disposé une feuille de papier sulfurisé. Versez un filet d’huile d’olive sur les carottes et saupoudrez des épices. Faites cuire 15 minutes à 180°C.

Faites cuire le quinoa à l’eau en se référant aux indications de cuisson sur le paquet. Réservez au chaud.

Réalisez la sauce à l’avocat : mélangez une cuillère à soupe de moutarde avec deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Épluchez les avocats et écrasez-les dans le mélange moutarde/vinaigre. Ajoutez l’échalote hachée et complétez avec 2 cuillères à soupe d’huile de noix et le persil ciselé. Ajustez éventuellement la consistance en rajoutant un peu de vinaigre ou d’eau.

Disposez dans votre bol ou votre assiette le quinoa, puis les carottes cuites, les jeunes pousses, le houmous, les graines germées et terminez avec un filet de sauce à l’avocat et quelques graines de courge. Décorez à votre guise !

Le plus santé : un repas végétarien complet, coloré, gourmand, riche en protéines, acides gras mono- et polyinsaturés et en fibres, qui requiert peu de temps de préparation.

Le conseil dégustation : faites-vous plaisir avec les jeux de couleurs, de textures et de saveurs selon votre inspiration du moment !

Champignons farcis

Les champignons de Paris s’utilisent aussi très bien comme contenant, à la manière des farcis, pour le plaisir de nos papilles.

4 personnes : 8 gros champignons de Paris à farcir, 1 gros oignon, huile d’olive, 300-400g de légumes de saison environ (feuilles de blettes, épinards, carottes ou poireaux par exemple), 1 gousse d’ail, ciboulette, sel, poivre.

Nettoyez les champignons et coupez les pieds avant de les conserver pour la farce. Lavez et faites cuire les légumes à la vapeur 10 minutes environ. Les légumes doivent rester croquants. Faites revenir l’oignon dans l’huile d’olive. Ajoutez-y les pieds de champignons coupés en dés. Faites revenir quelques minutes. Ajoutez les légumes. Laissez cuire quelques minutes puis ajoutez l’ail écrasé et la ciboulette. Garnir les champignons avec la farce. Enfournez 20 minutes au four th.7 en les positionnant dans un plat à gratin. Terminez par un filet d’huile d’olive et quelques graines (courge ou tournesol par exemple) ou encore quelques noix ou noisettes. Salez et poivrez.

Le plus santé : à servir avec une salade et un peu de riz pour un dîner complet. Les champignons sont une source de protéines végétales intéressantes pour le soir. Excellent en apéritif également.

Le conseil dégustation : variez les garnitures selon les légumes que vous avez à la maison et laissez votre imagination vous guider ! Voici une façon originale de redonner vie à vos restes de légumes.

Célerisotto

Cuisiner le céleri comme un risotto…Découvrez une façon délicate d’apprécier ce tubercule de saison en cuisson mijotée.

4 personnes : un céleri rave d’une jolie grosseur, huile d’olive, un oignon ou 2 échalotes selon vos goûts, 10 cl de vin blanc (ou d’eau), infusion au thym et romarin, sel, poivre, parmesan ou oléagineux (noix, noisettes, noix de cajou ou amandes).

Commencez par tailler le céleri en petits dés comme sur la photo. C’est la partie la plus fastidieuse je vous l’accorde !

Faites revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive. Ajoutez le céleri coupé en dés. Faites dorer quelques minutes. Versez le vin et laissez évaporer un peu en mélangeant délicatement. Préparez une infusion de thym et romarin à côté : portez à ébullition quelques brins de thym et de romarin, coupez le feu puis laissez infuser quelques minutes. Une fois l’infusion prête, versez-la sur le céleri en couvrant à hauteur. Salez légèrement et poivrez. Laissez évaporer puis recouvrez d’eau à nouveau, comme un risotto. Vérifiez la cuisson du céleri. S’il manque de fondant, prolongez un peu la cuisson en rajoutant un peu d’infusion si nécessaire. Le céleri ne doit pas se transformer en purée non plus. Baissez le feu et parsemez un peu de parmesan si vous le souhaitez.

Le plus santé : une façon originale d’amener le céleri, riche en potassium, magnésium et calcium à la table ! Remplacez le parmesan par des oléagineux concassés (noisettes, noix, noix de cajou ou amandes) pour une version sans produits laitiers comportant de bons acides gras insaturés.

Le plus dégustation : se marie très bien avec un poisson, en particulier le maquereau riche en oméga 3 que vous pourrez cuire à la vapeur ou en papillote en papier. Variez les saveurs en remplaçant le thym et le romarin par le curry qui accompagne à merveille le céleri (sans infusion préalable, en l’ajoutant directement au plat).

Houmous

1 pot de houmous : 150g de pois chiches secs ou en bocal, 1 gousse d’ail, 1 cs de purée de sésame, le jus d’un citron, 1 cs de persil ciselé, 1-2 cs d’huile d’olive, 1 cc de sel, poivre, cumin

La veille, faites tremper les pois chiches s’ils sont secs, au minimum 12 heures. Le lendemain, rincez, égouttez les pois chiches et déposez-les dans une casserole d’eau froide dans laquelle vous aurez déposé une feuille de laurier et quelques brins de thym. Portez à ébullition et laissez frémir pendant 45 minutes. Égouttez-les en essayant de supprimer les membranes au maximum, peu digestes.

Passez les pois chiches au mixeur avec la purée de sésame, la gousse d’ail et le jus de citron. Ajoutez le sel, le poivre, le cumin et le persil ciselé. Terminez par l’huile d’olive.

Le plus santé : voici une source de protéines intéressante pour tous les repas y compris au petit-déjeuner à tartiner. La coriandre en grains ou fraîche se marie également très bien à cette préparation. Tout comme le cumin, elle facilite la digestion.